Lorsque, en tant que parent, nous faisons notre entré dans le monde de l’autisme, nous sommes exposés à plusieurs avis différents, à plusieurs choix de thérapies et de conseils. Il est important de bien s’informer avant d’opter pour une méthode plus qu’une autre.

 

En autisme, comme ailleurs, il y a place à l’arnaque. Les parents sont vulnérables et souvent prêts à tout pour « sauver leur enfant ». C’est alors que certains charlatans font leur apparition. Régime miracle, cure de désintoxication, traitement expérimental, formation en ligne, etc. Les idées sont sans limites lorsqu’il s’agit de frauder.

 

Il est important de se questionner. Non seulement sur les offres qui nous sont offertes, mais aussi sur l’autisme. L’autisme n’est pas une fatalité, ni une maladie. C’est une façon de vivre qui est légitime. L’acceptation de la différence vous mènera plus loin avec votre enfant et vous aurez l’occasion de mettre votre énergie à la bonne place.

 

-L’ennui avec le fait d’avoir l’esprit ouvert, évidemment, c’est que les gens vont insister pour traîner autour et essayer d’y mettre des choses. Terry Pratchett

 

Les miracles n’existent pas et lorsqu’une offre est trop belle, magique, instantanée, il est important de se questionner, de contrevérifier et de se remettre en question également.

 

Il est bon de se demander ce que nous cherchons en tant que parent, ce que nous voulons et ne voulons pas. Il est primordial de toujours mettre les besoins et la sécurité de l’enfant au premier plan. Passer par le plaisir sera toujours plus gagnant que par la privation, l’obligation ou la peur.

 

Voici quelques conseils afin d’éviter de se faire flouer

 

  • Méfiez-vous des produits qui prétendent être des « découvertes scientifiques ». Les vraies découvertes scientifiques font la une des journaux. Si le premier et le seul endroit où vous avez pris connaissance d'un nouveau traitement est une annonce sur Internet, à la télé ou par courriel, soyez prudent.

 

 

  • Soyez sur vos gardes lorsqu'une annonce mentionne une preuve scientifique. Le jargon technique dans une annonce ne constitue pas une preuve d'efficacité. La présence d'un médecin dans une annonce ne garantit pas l'efficacité du produit. Les arnaqueurs sont reconnus pour déguiser des modèles en spécialistes. Lorsqu’un article, une découverte ou une méthode est signé par la main d’un médecin, faites une recherche.

 

  • Ne vous laissez pas séduire par les « histoires de réussite » ou les fameux « témoignages de patients ». En dépit de ce qu'affirment les entreprises, il n'y a pas de garantie que Monsieur tout le monde, de je ne sais où au Canada, ait obtenu les résultats présentés ou soit même une personne réelle.

   

 

  • Une garantie de remboursement ne constitue pas non plus une preuve qu'un produit est efficace et que l'entreprise est légitime.

 

 

  • Consultez un professionnel de la santé avant d'essayer tout nouveau traitement. Un médecin, une infirmière ou un professionnel de la santé qui connaît votre état de santé sera la meilleure source d'information.

 

 

 

Les arnaqueurs utilisent les blogues, des sites « santé » et ont souvent le même profil :

 

 

  • Ils présentent des recettes naturelles miraculeuses, des découvertes spectaculaires ou dénoncent des « complots » médicaux ou pharmaceutiques.

 

  • Ils proposent des anecdotes individuelles comme preuve qu’un remède fonctionne avec des énoncés comme : « Cette femme a guéri son cancer en retirant 1 seul ingrédient de son alimentation! »

 

  • Ils n’identifient pas leurs sources, indiquent des sources douteuses (d’autres sites semblables la plupart du temps en anglais) ou volent des articles sur d’autres sites.

 

  • Ils n’identifient pas leurs rédacteurs, qui sont d’ailleurs impossibles à contacter autrement qu’à travers un formulaire anonyme, et si l’auteur se présente, il ne dispose souvent pas des compétences pour s’exprimer sur la santé.

 

  • Ils sont remplis d’espaces publicitaires, car leur raison d’être est d’attirer un maximum de clics sur leur site et de partages sur les réseaux sociaux afin de vendre de la publicité.

 

 

 

Pour conclure, soyez vigilants, demandez des conseils autour de vous et ne cherchez pas de miracle.

 

 

 

Amélie Bastien
Autisme, la boîte à outils

 

 

Sources : Bureau de la concurrence 

 

Lectures similaires :

Autisme, qui écouter?

Une évolution remarquable, sans thérapie, avec gluten et bonheur!