On pourrait être porté à croire que seules les personnes autistes éprouvent de l’hypersensibilité (ou de l’hyposensibilité), mais c’est faux. Nous avons tous, à divers degrés, des réactions positives et négatives suite à une stimulation ou un dérangement de l’un de nos sens. Qui n’a jamais soupiré en entendant quelqu’un mastiquer trop bruyamment sa nourriture, ou encore, qui n’a jamais réagi négativement à une odeur nauséabonde ou une musique trop forte? L’hypersensibilité n’est pas un trouble mais une particularité. Pour une personne autiste, l’hypersensibilité sera plus élevée, elle peut affecter tous les sens et se voit parfois dérangeante, voir, douloureuse.

 

Les cinq sens peuvent être sensibles, soit;
la vision, l’odorat, l’ouïe, le toucher et le goûter.

 

Vision
L’éclairage, les foules, certaines couleurs, voilà des choses qui peuvent perturber une personne et affecter son humeur et son tempérament. Un bureau peint en rouge, une foule qui circule autours de la personne, sont des éléments qui, pour certains sont banals, mais pour d’autres peuvent devenir une raison d’éviter un endroit ou une situation.

 

Odorat
Certaines odeurs peuvent être très dérangeantes pour une personne hypersensible; les parfums, la nourriture, les produits nettoyants, cela peut causer des maux de tête, des nausées et des vomissements. La sensibilité et le sentiment d’inconfort peut également mener à un refus de consommer un repas dégageant une forte odeur.

 

Ouïe
Pour certaines personnes, les sons semblent être amplifiés. Ce qui fait qu’un crayon qui tombe, un ventilateur qui fonctionne, ou une personne qui respire fort peuvent devenir quelque chose de très déconcentrant, de très perturbant pour la personne hypersensible. Certains éviteront les endroits bondés comme les restaurants et les centres commerciaux pour ces raisons.

 

Toucher
Pour une personne hyposensible, le toucher sera exercé avec une forte pression. La personne ressentant moins le toucher et la douleur,  sera plus forte, plus intense dans ses mouvements, dans ses touchers, ses câlins. Elle peut être perçue comme une personne qui fait du mal, alors qu’elle ne veut que ressentir, et pour ce faire elle doit exercer une pression supplémentaire.

 

Tandis que la personne hypersensible, elle, percevra le plus petit touché comme étant quelque chose de désagréable, de douloureux. Les étiquettes des vêtements ou certaines textures peuvent être tout simplement insupportables. Se faire toucher par les autres peut aussi être quelque chose de très difficile, de douloureux. Ce qui pousse parfois les personnes, surtout les enfants, à répliquer par des coups ou des cris.

 

Le goûter
Comme pour les autres sens, certaines textures et certaines odeurs peuvent être très difficile à tolérer. La température également peut influencer la sensibilité. Tout comme pour l’odorat, des nausées et des vomissements peuvent être dû à la nourriture, son odeur et sa texture.

 

 

Il est très important de comprendre que l’hypersensibilité n’est pas un caprice. C’est une particularité qui ne peut être contrôlée si l’enfant n’a pas d’aide et de compréhension de la part de son entourage. Des thérapies sont disponibles mais aussi  des outils – voir « Outils contre l’anxiété » pour plus de choix : http://autismeoutils.canalblog.com/pages/outils-contre-l-anxiete/33531645.html