Qu’est-ce que le  «non verbal» ?

 

Pour débuter, il faut savoir que  «non-verbal» signifie simplement «tout ce qui n’est pas la parole», en pratique: tout ce qui n’est pas le langage parlé.

 

Dans la vie de tous les jours, le non verbal fait partie intégrante de nos échanges humains. Froncement de sourcil, sourire, tape dans la main, pouce dans les airs, soupir, pour ne nommer que ceux-là, font partie d’une communication et d’un partage d’informations et de sentiments.

 

Hors, lorsqu’une personne ne peut utiliser la parole, le langage non verbal devient essentiel afin de communiquer avec les autres.

 

Il existe plusieurs moyens pour y parvenir, en voici quelque uns.

 

Les pictogrammes et l’écriture

Les images, les photos et les dessins sont très utiles, surtout en bas âge. Le fait de pouvoir visualiser aide grandement  la personne.

Pour en savoir davantage : Les pictogrammes

L’écriture peut également devenir un bon mode de communication pour ceux qui la maitrise. On optera alors pour de courtes phrases accompagnées de dessins au besoin.

 

 

Le langage SACCADE

« Le Langage SACCADE Conceptuel (LSC) a été développé comme une langue propre aux personnes du spectre autistique (Autiste, Asperger, TED NS, TSA) peu importe l’âge et l’intensité de leur structure cognitive.

 Il doit être vu comme la langue signée pour les malentendants avec la différence que l’autiste en devient de moins en moins dépendant puisqu’il passe au mode verbal avec ce langage.  

Il s’agit d’un code écrit composé de plusieurs signes graphiques, tel un alphabet. »

http://saccade.ca/saccade-langage.php

 

 

 

 

Le langage des signes

 

Le langage des signes ne nécessite pas forcément d'être malentendant. Parents, accompagnateurs, éducateurs spécialisés, instituteurs, médecins, interprètes... Nombreux sont ceux qui, par leur profession ou leur vie, sont en contact avec des personnes communiquant peu ou pas du tout de manière verbale.

Plusieurs pays utilisent leur propre langage des signes ce qui peut complexifier son apprentissage et sa compréhension. Par contre, le langage signé permet de communiquer de plus en plus facilement et ce, dans le monde.

Pour vous familiariser et en apprendre davantage :

La Fondation des sourds du Québec offre des formations gratuites en ligne :

http://www.courslsq.net/ewac/main/login.php

Dictionnaire en ligne

http://www.courslsq.net/ewac/lsq/dictionary.php

Langage signé en France :

http://www.visuel-lsf.org/

 

 

La technologie

De plus en plus populaire et accessible, la technologie peut grandement aider à la communication. Voici quelques applications qui pourraient vous intéresser.

 

Communico Tool

CommunicoTool : une application pour les enfants autistes

En 2012, Frédéric Guibet, neuropsychologue de formation, conçoit pour sa petite fille autiste une première application sur tablette tactile, pour faciliter la communication des personnes non-verbales. Basée sur des images et des sons, elle permet d’établir un dialogue avec l’enfant, au travers de 8 modules

 

http://communicotool.com/fr/accueil/

 

 

 

AssistantParole

Assistant Parole est conçu pour personnes qui ont des difficultés à parler, mais qui sont capable à lire. Cela peut-être en cas d’aphasie, ou après un accident vasculaire cérébral. L’application peut être un outil pour pratiquer systématiquement la parole pendant la réhabilitation.

 Langue de la parole et la voix
La voix ne fait pas partie de l’application, mais l’application utilise la voix qui est installé sur votre appareil. Par exemple, les voix de ‘Synthèse vocale Google’. Vous pouvez changer la voix dans les paramètres de votre appareil. Vous pouvez également télécharger d’autres voix dans le Google Play Store des entreprises comme SVOX, Acapela ou Ivona.

 

https://www.a-soft.nl/speechassistant-tips.html

 

 

Vocalyx

Vocalyx permet à son utilisateur de communiquer via la voix de synthèse (dite synthèse vocale) de votre appareil. Cette voix peut exprimer des messages préparés d’avance ou composés par la personne elle-même.

http://www.vocalyx.com/

 

 

 

 

 

L’importance de parler

Malgré la méthode choisie,  il est très important de continuer à parler à votre enfant, à lui faire des demandes, à communiquer et à s’intéresser à lui. Le langage peut venir tardivement. Il est essentiel de garder la communication, verbale ou non, au sein de votre relation !

 

 

 

Autres liens connexes :

Développement du langage

La marguerite

Outils visuels de base

 

Amélie Bastien
Autisme, la boîte à outils