Parfois, ce que certain appelleront « trouble du sommeil » devrait être tout simplement appelé  « le sommeil ». Chaque individu a son propre cycle d’endormissement, son propre besoin d’heures de sommeil. Forcer le sommeil est contraire à la nature humaine. Si le favoriser peut grandement aider, tenter de l’exiger ne mènera à aucun résultat favorable.

 

Certaines personnes ne prendront que quelques minutes à s’endormir, tandis que pour d’autres cela peut dépasser une heure. Ce n’est pas une question de volonté, ni de trouble. C’est une réaction normale du corps. Prendre du temps à s’endormir n’est pas signe de problème, au contraire. La relaxation produit une détente musculaire profonde et un apaisement mental propices à l’émission cérébrale des ondes qui enclenchent l’endormissement. Favoriser la détente, avant  et pendant la période du coucher,  est primordiale afin d’obtenir une nuit de sommeil récupératrice. De plus, en ayant une routine de sommeil stricte, le corps ressent les signaux conduisant au sommeil.

 

Voici quelques conseils à ne pas négliger :

-Avoir une routine fixe, favorisant le calme et le repos
-Éviter toutes formes d’écrans, de jeux, de lumière bleue
-Éviter de faire du sport deux heures avant l’heure du coucher
-Utiliser le lit que pour dormir; éviter d’y faire des travaux scolaires, de naviguer sur le web, etc.
-Bien s’alimenter, éviter les repas épicés ou trop gras, de même que l’alcool et le café en fin de journée

Vous pouvez également consultez notre page sur les outils utilisés à l’heure du dodo juste ICI

 

 

Il arrive que, malgré toutes bonnes volontés, le sommeil demeure difficile pour certains. Il faut savoir reconnaitre la cause. L’autisme n’est pas une cause des difficultés de sommeil.

 

Voici des pistes pour trouver la source :

 

-Psychologique : stress, anxiété, dépression, choc émotionnel…

-Physiologique : repas trop riche, prise de médicaments, activité physique intense le soir, excès de caféine ou d’alcool…

-Environnemental : bruit, luminosité, chaleur, mauvaise literie, distractions…

 

 

Le sommeil est rendu très lucratif, c’est pour cette raison qu’il faut demeurer prudent. « Clinique du sommeil », « Somnifères », « Cure ou régime miracle », « Produits naturels », il est important d’évaluer les causes avant de se tourner vers des solutions parfois inadaptées. La consultation auprès d’un médecin ou d’un pharmacien s’avère incontournable.

 

Bonne nuit !